Soutien à Mme BITHOKO

par Serge Fauve  -  10 Avril 2011, 10:44  -  #Sujets de société

Je tiens ici à rendre hommage à tous ceux (et celles) qui se sont associés pour soutenir Mme BITHOKO.

Pour une bonne information, vous trouverez ci après les différents messages qui ont circulé et celui que j'ai adressé à Monsieur le Préfet d'Eure et Loir.

 

De Dominique GARCIA

Je viens juste d'apprendre que le juge des libertés vient de rejeter l'appel du procureur et que Mme Bithoco est libérée.

Elle revient à Châteaudun avec son mari qui était parti à Rouen. Ils vont retrouver leur petite fille confiée à des amis.

Les bénévoles du RESF de Rouen ont été très efficaces dans les démarches et l'accueil.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette chaine de la solidarité

merci également de relayer cette bonne nouvelle dans les différents réseaux que vous avez contacté!

Il y a nécessité à organiser une chaine de vigilence et de réaction rapide.

Le marp de Châteaudun va organiser une réunion( date et lieu à préciser ultérieurement) en ce sens et aussi pour mettre en place des actions pour lutter contre le racisme.

Dominique Garcia

 

Ce qui s'est passé ce 8 avril à Châteaudun est abject!
> A 14h, j'ai été informé au spf de la situation de M et Mme Bikoto par Mme Stern, du Mrap, élue au niveau national et qui suivait depuis peu le dossier de M.Bikoto que je lui avais adressé, dans le cadre des aides aux sans papiers du spf.
> M Bikoto que nous connaissons bien au spf, du temps où il était résident du coatel et était bénéficiaire du spf,  m'a rappelé et informé de la situation dramatique qu'ils vivaient; Mme Bikoto étant en garde à vue pour 24h à la gendarmerie de Chateaudun, en attente de la décision de la préfecture.
> M Bikoto est dunois depuis 2007; Il est réfugié politique, il travaille. Il est marié et avec Mme Bikoto, ils ont une petite fille de 13 mois; Mme Bikoto est enceinte. Les différents recours pour Mme, ayant échoué, elle était en attente d'une  procédure en mai.
> Dès 14H, avec Mme Stren nous avons contacté tous les interlocuteurs possibles,avocat,  ss préfecture, préfecture, Mairie.
> M.Bikoto, désespéré a souhaité médiatiser et j'ai alors appelé l'écho républicain et, j'ai tel dans l'urgence à quelques militants, pas tous disponibles. C'est avec ceux présents et les bénévoles du spf que nous avons accompagné M.Bikoto pour fair un point presse  improvisé devant la gendarmerie à 17 h.
> C'est alors qu'une voiture de la gendarmerie est sortie, nous surprenant complètement, et  nous avons pu apercevoir Mme Bikoto, menotée et hurlant, appelant son mari désespéré qui tenait leur petite fille dans ses bras.
> Nous en sommes encore tous bouleversés.
> M bikoto est alors parti avec sa petite fille, comme un fou, pour suivre le véhicule.
> Mme Bikoto doit être dirigée vers le centre de Rouen. Nous avons très peur qu'elle  soit très rapidement reconduite en Angola , loin de sa petite fille et de son mari même si elle est enceinte.
> D'après son mari, elle n'avait pas mangé depuis le matin de sa garde à vue et elle est partie sans rien, sans aucun bagage ni vêtements.
> Quelle barbarie!
> Tous les réseaux de solidarité ont été activés, à Chatres, à Rouen , RESF et autres.
> Nous sommes en attente d'informations que nous relaierons.
> Et peut-être d'actions de soutien si c'est encore possible pour Mme Bikoto, et alors, nous vous recontacterons.
> Ce qui s'est passé, et si vite,  cet apm à Châteaudun, comme à Dreux, comme dans plein d'endroits en ce moment dans notre pays est abject et est la résultante de la politique fasciste de sarkozy.
> Cela rappelle tellement les moments les plus sombres de notre histoire!
>
>  Dominique  Garcia

De Serge FAUVE au préfet d'Eure et Loir :

 
Monsieur le préfet,

 

 Je tiens, par le présent message, à m'associer au profond mouvement d'indignation quand à l'arrestation en vue d'expulsion de Mme Izarena-Odette Afonso-Bunga Bithoko, résidant à Châteaudun.
 
Sa situation actuelle, personne enceinte et mère d'une fille de 13 mois qui restera orpheline en France et le danger que représente pour elle un retour en Angola, mérite votre attention.
 
Aussi je vous serai reconnaissants de bien vouloir agir pour obtenir le sursoit de son expulsion.
 
Vous en remerciant,
 
Je vous prie d'agréer Monsieur le Préfet, en l'expression de ma profonde considération.
 
Serge FAUVE
Conseiller Général
Maire de Marboué

 

 

De Patrice ALLIOT :

Alerte :

 

Aujourd'hui, jeudi 7 avril, Mme Bithoko a été convoquée à la gendarmerie de Châteaudun. Elle s'y est rendue et a été arrêtée car elle est sans papiers. Prévenus dans l'après-midi, quelques militants et citoyens (trop peu nombreux) se sont rassemblés devant la gendarmerie à 17 h pour protester et tenter de s'opposer à sa mise en rétention. Mais les gendarmes l'ont embarquée dans un véhicule, à toute vitesse, sous nos yeux et ceux de son mari et de leur petite fille de 13 mois. Elle s'agitait dans la voiture, appelait à l'aide. Elle a été emmenée à Chartres pour être ensuite conduite au centre de rétention d'Oissel, près de Rouen, ainsi qu'une autre femme de Dreux.

Mme Bithoko est enceinte.

Colère et révolte, une fois de plus, devant cet acte inhumain !

 

Protestons auprès du préfet :

 

pref-communication@eure-et-loir.gouv.fr

 

02.37.27.72.00

 

Patrice Alliot