Mariage pour tous, un coup de gueule que je relaie et partage

par Serge Fauve  -  16 Décembre 2012, 08:51  -  #Ma position sur .....

Nous faisons une nouvelle fois ce jour, le constat du délitement de l'information notamment au travers des choix éditoriaux de l'Echo républicain, seul journal local.
   
En effet, vendredi 14  décembre, des syndicats, la FSU et la CGT, des partis politiques, le PCF et le PS, des associations, la Marche Mondiale des Femmes, le planning familial et Energies Citoyennes et des citoyens organisaient une conférence de presse sur leur position et revendication autour du projet de loi relatif au mariage pour tous.  
 
Le déferlement médiatique des antis, qui s'arque boutent sur la conception archaïque d'un modèle familial alors même qu'il existe aujourd'hui une multitude de schémas familiaux, est très largement relayé par les médias et ce de façon très déséquilibré. Pour corriger ce déséquilibre, l'immense majorité des citoyens et des élus qui sont pour ce projet de loi, certains trouvant même qu'il peut être encore amélioré dans sa recherche d'égalité, ne doit pas rester silencieuse et laisser pas le champ libre :
 - aux élus qui déclarent refuser d'appliquer la loi, les mêmes d'ailleurs qui nous rebattent les oreilles d'un nécessaire retour à l'ordre et au respect de la loi ! Que représentent d'ailleurs les même pas 70 maires qui ont en Eure et Loir, signé la pétition disant qu’ils n’appliqueraient pas la loi, sur les plus de 400 que compte notre département ?!
 - aux religions, et notamment leurs franges les moins progressistes, qui tentent d'influer sur le débat politique et sociétal en sortant de la sphère privée, là où la religion devrait rester. Que les religions se positionnent vis à vis de leurs "ouailles" bien sûr. En revanche, qu'elle sorte des églises et mosquées pour interférer dans les débats politiques et tenter de faire plier la République, c'est oublier la loi de 1905 et la séparation de l'Etat et de l'Eglise ! Rappelons au passage que des chrétiens ont pris position pour ce projet de loi.
 - aux réactionnaires de tout poil qui agitent le chiffon rouge de la perte de repères, du danger d'effondrement de notre civilisation (si, si, ils vont jusque-là !) avec des propos dénués de tous sens «aujourd'hui, le mariage homo, demain la polygamie » allant même jusqu'à laisser entendre que le mariage pour tous mènerait à la polygamie, à l'inceste, voire à la zoophilie.  
 
Donc face à ce déferlement erroné et abject,  il faut faire entendre une voix discordante. Mais bien sûr pour cela encore faudrait-il que les médias jouent le jeu. Or, pour en revenir à cette conférence de presse du 14 décembre, elle avait pour but d'afficher nos positions mais également de relayer la date du 16 décembre et la manif en faveur du droit au mariage pour tous les couples sans distinction de sexe ou de genre. Nos organisations y annoncent par ailleurs, un départ en co-voiturage de Champhol – annonce qui perd tout son sens en ne passant pas ce samedi. Eh bien le choix éditorial de l'écho pour les pages locales, fut de parler :
 - de la guéguerre au sein de l'UMP, ça, ça ne mange pas de pain et puis ça montre que la politique ce n'est pas très propre !
  - de passer une grande page sur les assistants familiaux, employés non titulaires du CG qui accueillent notamment les enfants retirés de leurs familles. Ces mêmes personnels dont le CG a baissé la rémunération il y a deux ans mais dont il ne cesse depuis de dire le besoin qu'il en a puisqu'ils coutent beaucoup moins cher que le placement en établissements !
 - le 3ème ou 4ème épisode de moi J.P. Gorges je veux être avocat mais les avocats ne veulent pas !
  - une page complète sur les anciennes archives départementales et les travaux que le CG (eh oui encore lui !) va y faire pour y implanter des services !
 Que des sujets qui ne pouvaient passer que ce samedi !
 
En amont de cette conférence de presse, la FSU avait adressé, il y a quelques semaines, un communiqué de presse en s’indignant de la campagne d’affichage de l’association AFC (Association Familiale Catholique) notamment près des établissements scolaires sur l’agglomération Chartraine. Sur ces affiches, les dessins et le message volontairement simplistes afin d’être lisible par les plus jeunes, délivraient un message hostile à l’homoparentalité. Ces affiches étaient faites pour manipuler les enfants. Pas une ligne de ce communiqué de presse n’a été imprimée dans les colonnes de la presse locale !
 Serait-il donc plus vendeur de rapporter les propos des antis qui bien souvent se lâchent au-delà de la raison et du respect de l’autre, même si cela doit au passage affecter voire blesser, y compris et surtout, les enfants ceux-là mêmes qu’ils disent vouloir protéger !?!?
  
Dominique CHERON