Intervention de Jacky JAULNEAU lors de la cession de l’Assemblée Départementale du 31 mars 2011

par Serge Fauve  -  1 Avril 2011, 07:36  -  #Conseil Général interventions et projets

Les 20 et 27 mars derniers, les électrices et électeurs des 14 cantons renouvelables de notre Département se sont exprimés. Leurs votes se traduisent par une grande stabilité de notre assemblée Départementale.

            Mais ce scrutin c’est d’abord caractérisé par une abstention massive : + de 56%. C’est une forme de message à laquelle il convient de ne pas rester sourd.

 

            Cette élection n’aura pas tenu ses promesses. 

            Elle devait permettre de mettre en lumière la situation financière très difficile des Départements, vous avez préféré taire les raisons qui ont conduit à cette situation inquiétante pour l’exercice des compétences qui nous sont dévolues.

            Elle devait fournir l’occasion d’un débat ouvert sur les priorités de nos actions, sur les attentes fortes de nos concitoyens à l’échelle du département. Vous avez préféré la méthode du saupoudrage en multipliant les promesses d’investissements, parfois très couteuses, sans éclaircir le débat sur les moyens de les financer.

            Elle devait permettre dans un contexte d’aggravation des situations de précarité, de mettre en avant les missions essentielles de notre collectivité pour protéger les plus démunis. Vous avez préférez escamoter le débat sur le financement de nos compétences sociales.

            Elle aurait dû, cette élection, susciter publiquement, de votre part un réflexe démocratique sans ambigüités pour le 2ème tour dans le canton de Dreux-sud. Pas un parlementaire UMP, pas un candidat du GAEL n’a clairement appelé à faire battre le candidat du FN. Le soutien à Daniel FRARD s’imposait. Encore plus dans ce canton qui a connu à Dreux des situations politiques de 2ème tour où la gauche s’est toujours montrée républicaine. Encore plus ici, dans cette enceinte, où nous avons connu la présence du FN.

 

            Il est vrai que vous avez déclaré, Monsieur le Président, que le GAEL était un groupement loin des groupements politiques.

            Les électrices et les électeurs ont pourtant exprimé les mêmes tendances lourdes qu’à l’échelon national, même si cela ne se traduit pas en sièges.

            Les sept élus de notre groupe représentent  23 887 électeurs, les sept du groupe GAEL 13 652. Tous ont la même légitimité bien sûr. Mais la réforme territoriale ne pourra faire l’économie d’un redécoupage qui assure une représentation équitable des territoires mais surtout des femmes et des hommes qui y vivent.

 

            L’abstention, le vote pour un parti qui tourne le dos aux valeurs républicaines, nous obligent. La tactique permanente avec depuis quatre ans des débats polémiques pour masquer les vraies questions, épuise la société. Todd disait hier : « le peuple n’est pas raciste mais malheureux »

            C’est cette souffrance qu’il nous faut prendre en compte. Les élections cantonales étaient plus politiques que vous le disiez. Sinon, comment comprendre que les résultats ébranlent à ce point la majorité en place aujourd’hui ?

            Pour notre part, nous serons particulièrement vigilants en matière d’égalité des chances des hommes et des territoires sur notre département, de maitrise de la fiscalité, des moyens données à notre Département pour exercer leurs compétences.

            Notre collectivité, c’est celle du quotidien et de la solidarité. Les habitants d’Eure et Loir attendent des politiques départementales, des priorités, des décisions qui améliorent l’emploi, le logement, les services publiques, les grands équipements.

            Nous serons vigilants sur ce que vous avez promis ces dernières semaines.

            Nous serons constructifs, fidèles en cela à ce qui à toujours été notre comportement dans cette enceinte.

            Nous serons exigeants sur la satisfaction des besoins le plus prioritaires tels que vous les avez exprimés ces dernières semaines.

 

 

                                               Jacky JAULNEAU, Président du groupe des élus de Gauche