Elections départementales, pour notre canton : Santé, Handicap et action sociale

par Serge Fauve  -  15 Mars 2015, 07:45  -  #Ma position sur .....

Elections départementales, pour notre canton : Santé, Handicap et action sociale

Notre priorité : vous et VOTRE SANTÉ

›› Le Dunois et le Bonnevalais, forts d’un bassin de vie de 60 000 personnes, doivent disposer d’un Centre hospitalier de qualité pour soigner leurs habitants. Le Centre hospitalier de Châteaudun soigne de nombreux Dunoises et Dunois, Bonnevalaises et Bonnevalais. Il est infiniment précieux pour notre territoire.
Il en va de même pour le Centre hospitalier Henri Ey, qu’il convient de renforcer et  d’accompagner.
›› La maternité est essentielle pour la vitalité de notre territoire et pour notre établissement public de santé. Elle mérite d’être confortée, en particulier s’agissant du « taux de fuite » (qui se situe autour de 45 %). Un travail de coordination pourrait notamment être mené avec les  médecins généralistes de notre territoire.
›› Mener un travail dans le Dunois, le Bonnevalais et Cloyes sur les « taux de fuite » de la maternité, afin d’accroître encore l’attractivité de notre établissement public de santé.
›› En tant que Conseillers départementaux et membres du Conseil de surveillance, nous nous ferons fort de porter ces propositions pour le Centre hospitalier général de Châteaudun.
›› Nous sommes favorables à une réouverture de la chirurgie. Il faut pour cela : développer au maximum la chirurgie ambulatoire avec des praticiens hospitaliers venant de Chartres dans le cadre de la Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) ; il y a encore des actes chirurgicaux dans notre établissement. Nous devons nous appuyer sur cette base.
›› Cela permettrait de redonner une activité à l’établissement et d’abaisser les coûts fixes (en particulier des salles de blocs opératoires qui fonctionnent exclusivement pour les césariennes, les interventions de gynécologie et quelques interventions en chirurgie opératoire (vasculaire notamment ou ophtalmologique, via la cataracte)).
Accordez-nous votre confiance ; nous siégerons aux Conseils de surveillance des hôpitaux de Châteaudun et de Bonneval et nous serons particulièrement vigilants à la bonne marche de nos établissements.

Notre priorité : Vous, LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

›› AIDER les personnes handicapées et leurs proches dans leurs démarches par la création d’un guichet unique, mais aussi simplifier les documents administratifs.
›› ÉLARGIR le rôle de soutien de l’Espace Seniors-Info-Services de Châteaudun (rue de la Madeleine) aux personnes en situation de handicap.
›› ACCOMPAGNER les personnes handicapées en développant l’accueil temporaire dans les établissements.
›› PROFITER de la mutualisation interdépartementale (Loiret/Eure-et-Loir/Loir-et-Cher) pour favoriser la réalisation d’établissements adaptés pour certains handicaps (ex : l’autisme) et ainsi pallier le manque de structures.
›› AIDER plus nos communes qui intègrent l’accessibilité pour les personnes handicapées dans le cadre des travaux dans les bâtiments recevant du public (ERP) et sur la voirie.
›› FACILITER l’accès au sport pour les personnes handicapées en travaillant sur l’accessibilité des équipements départementaux et en sensibilisant le grand public sur ce sujet.

Notre priorité : Vous et L’ACTION SOCIALE
›› Mettre fin au manque récurrent d’assistantes sociales sur notre canton en développant les moyens humains et la formation.
›› Donner aux dispositifs existants les moyens nécessaires pour fonctionner, comme l’Assistance Éducative Personnalisée.
›› Réformer les méthodes de travail afin de rendre ce service plus efficace et gagner en rapidité concernant le traitement des dossiers (ex : plus de 6 mois pour un dossier Allocation Personnalisée d’Autonomie, APA).

Michel 17/03/2015 17:07

Si les gens fuient la maternité, c'est qu'ils ne sont pas idiots et savent que l'on peut trouver bien mieux ailleurs... Je ne comprends pas que vous vous accrochiez à des services si coûteux et qui deviennent dangereux quand ils fonctionnent avec si peu de patients et des équipements bien moins performants que dans les grandes villes. Vous feriez mieux de promouvoir un hôpital local recentré sur ce qu'il sait bien faire, sans défendre coûte que coûte l'hôpital d'il y a 30 ou 40 ans...